Projet tutoré (Cahier des Normes Pédagogiques Nationales, 2014)

FL4.1. Pour la Licence d’Etudes Fondamentales, un projet tutoré spécifique à la filière est obligatoire au cours du 6ème semestre. Toutefois, les sujets du projet tutoré peuvent être attribués à partir du 5ème Semestre. Le projet peut être sous forme de recherche ou d’étude, de projet pratique, de stage ou de toute autre forme appropriée ; il doit faire l’objet d’un rapport et d’une soutenance devant un jury. Le projet peut être réalisé individuellement ou en groupe et fait l’objet d’une note. Il est équivalent à deux modules. Les modalités d’évaluation sont fixées au niveau du descriptif de la filière.

1. La formation dispensée est sanctionnée par un projet de fin d’études qui prend la forme d’un mémoire de recherche préparé par l’étudiant et présenté en vue d’une soutenance.

2. Au début de chaque année (semestre 5), les étudiants seront répartis égalitairement sur l’ensemble des enseignants du département et devront entrer en contact avec leurs encadrants désignés pour convenir des projets. Les changements des encadrants ne peuvent être effectués qu’avec l’accord, signé, des enseignants concernés. Toutefois, les étudiants pourront contacter des enseignants, à titre personnel, vers la fin du semestre 4 afin d’avoir leur accord de principe et de s’entendre sur un sujet de recherche. Ainsi, les étudiants disposeront de plus de 10 mois pour faire leurs recherches en bonne et due forme.

3. Le mémoire peut être réalisé individuellement ou en groupe, à raison de 2 étudiants, avec l’accord de l’enseignant encadrant.

4. De leur côté, les enseignants assureront régulièrement des séminaires avec leurs étudiants pour leur donner les orientations théoriques et méthodologiques et discuter de l’avancement des recherches. A l’issue de chaque séminaire, les enseignants rempliront et signeront une fiche (disponible au département).

5. Les sujets proposés doivent porter, de préférence, sur les domaines des spécialités : didactique, linguistique, littérature, communication et médias, sociologie et psychologie.

6. L’étudiant s’engage à :

- entretenir un échange régulier et permanent et informer l’encadrant de l’avancement de sa recherche et des éventuels changements souhaités ;

- respecter le calendrier de travail fixé en concertation avec l’encadrant ;

- faire une recherche personnelle et originale.

7. Tout manquement de la part de l’étudiant donnera lieu à un rapport écrit par l’enseignant encadrant et, éventuellement après consultation, à l’invalidation du module. Seul l’enseignant encadrant est habilité à juger de la situation et de la qualité de l’échange et du travail de l’étudiant.

8. Tout mémoire, totalement ou partiellement, plagié est passible de mesures disciplinaires (refus du mémoire avec note éliminatoire).

9. Le nombre moyen de pages pour un mémoire est de 25. Toutefois, la nature du sujet traité peut déterminer et justifier un nombre élevé de pages.

10. La couverture du mémoire devra être conforme aux normes universitaires. Pour cela, un modèle de couverture – personnalisable – sera mis à la disposition des étudiants, auprès du coordinateur de la filière.

11. Les mémoires devront être déposés au département en 3 exemplaires et sur CD avant la date du 30 mai.

12. L’évaluation des mémoires se fera sur la base de quatre critères retenus :

a. Langue et présentation (sur 5 points) – b. Méthodologie (sur 5 points) – c. Suivi et progression du mémoire (sur 5 points) – d. Prestation orale (sur 5 points)

A cet effet, des fiches d’évaluation seront mises à la disposition des enseignants pour les soutenances.

13. Les soutenances sont assurées par 2 enseignants qui signeront tous les deux la fiche d’évaluation du mémoire qu’ils remettront au département. Une note remise sans la fiche d’évaluation, ou sans soutenance, sera contestée.

14. Les notes des mémoires plafonnent inconditionnellement à 16 sur 20. Toute note supérieure à 16 sera revue à la baisse par le coordinateur de la filière.

15. En cas de litige, seul le coordinateur de la filière – ou le chef du département – est habilité à intervenir pour statuer. En conséquence, aucune interférence avec, ou de la part de, l’administration ne sera tolérée.

16. Ce texte engage les deux parties, enseignants et étudiants, et entrera en vigueur à compter de l’année universitaire 2015-2016.

17. La présente charte a été amendée et approuvée lors de la réunion du département du 22 octobre 2015.

Le Département

Partager cette page

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :